La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

La porte de la conscience

Persister à pousser la porte de la conscience, à créer une ouverture de plus en plus grande, fait en sorte de se responsabiliser dans cette action.

 La porte de la conscience, Carole LaurendeauLa porte de la conscience, Carole Laurendeau

À chaque fois que l'on a besoin d'une réponse, on se tourne vers une personne spécifique. Que se soit en médecine conventionnelle ou toute autre médecine, on espère toujours que les réponses obtenues nous satisferont au plus haut point. 

 

Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas.  Toutefois, il faut garder en tête que peu importe vers quelle aide l'on se tourne, il y aura toujours une réponse qui servira à guider vers d'autres alternatives. Selon si nous sommes prêts à recevoir l'information ou non, les réponses obtenues à des moments bien  précis de notre vie collaborent toujours, un tant soit peu, à ouvrir la porte de notre conscience.  Parfois, cette ouverture est immense et d'autres fois elle est minime au point de croire que cette démarche n'a servi en rien . 

 

Même en cas d'insatisfaction dans les réponses obtenues, il faut accepter que parfois l'information soit reçue au compte-gouttes. Cela permettra au moins de faire un tri sur les éventuelles options qui pourraient se présenter à l'avenir.

 

Chaque information vaut la peine d'être prise en considération de façon neutre, sans ego, pour essayer de bien saisir les compréhensions à y apporter. De même que chaque intervention a sa place dans le cheminement entrepris.  On ne doit en rien dénigrer ce qui a été fait, il faut simplement s'en servir pour une meilleure continuité. Sans jugement!  Seulement pour la recherche de ce qui est à conscientiser.